07 novembre 2011

Aventure : n.f. (lat. adventura, choses qui doivent arriver) Evènement imprévu, surprenant.

Si vous êtes là, c’est que vous faites partie de nos proches et donc, pas besoin de vous expliquer en quoi bien avant le départ, ces vacances relevaient déjà de l’aventure.
Si vous êtes là par hasard, si nous ne nous connaissons pas, peut être que ces quelques lignes suffiront à vous éclairer :
- parce que l’Aventurier cherche ses clefs tous les 2 mois,
- parce que l’Aventurière est arrivée avec 20 mns de retard le jour le plus important de sa vie,
- parce que nous avons des laisses pour que nos enfants ne nous perdent pas
- parce qu’avant nos vacances, c’était plus sacs à dos, train de nuit en Asie, bus à poules au Mexique,  pas de réservations, et en avant Guingamp que carnets de santé, biberons, sucettes et doudous.
Vous l’aurez compris, avant pour nous vacances rimaient avec improvisation.
Pour toutes ces raisons, la simple OR-GA-NI-SA-TION d’un voyage de 4 semaines avec nos enfants relevait du challenge.
Finies les présentations, place à l’action, et bienvenue dans notre aventure!

« Aventure » car :

... nous avons rencontré des indiens Hopi dans leur réserve, des navajos, des cow boys pendant les Cheyenne Frontier Days, des mormons, des surfeurs, des centaines de motards en Harley, une famille extra (bise à vous, Kristin, Cody, Barbara, Cheyenne, à Kate la "sauveuse" de la Toute Petite Aventurière, à Mike


Gens2 



… nous avons mangé des spécialités western, texanes, navajos hawaïennes, égyptiennes, louisianaises, mexicaines, basques (!) et marseillaises (!!) mais aussi un nombre inavouable de paquets de M&M’s (27! Ce qui représente pas moins de 11 kgs), 3 paquets de Marshmallows grillés, nous avons bu du vin californien, pique niqué au bord de la rivière Snake, du Colorado et du lac de Yellowstone,


bouffe


 


…nous avons traversé 10 états (Nevada, Arizona, Utah, Wyoming, Nebraska, Dakota du sud, Colorado, Montana, Idaho et Californie, ), parcouru 6000 miles en 4 semaines, emprunté entre autres 3 routes mythiques (la route 66, le Camino Real et la US1) visité 6 parcs nationaux et 2 mégapoles.


plaques1

 

 

 

… nous avons croisé des aigles, des bisons, des ours, des coyotes, des serpents à sonnette, des chiens de prairie, des éléphants de mer, des otaries, des cerfs, des daims, des écureuils, des dauphins, des marmottes, des tigres blancs, des chevaux et des taureaux par milliers,

animaux

 

 

… nous avons dormi sous la tente dans les parcs nationaux, dans une maison victorienne dans
Pacific Heights à SF, dans une beach house à Big Sur sur la côte Ouest, dans un Motel sur la route 66, dans un Ranch dans le Wyoming, dans une tente de trappeur à Grand Teton,



logements

 

 

… nous avons laissé libre cours à nos passions respectives : l’équitation western avec l’un des premiers chuchoteurs pour l’Aventurier, les rodéos, les cours de cuisine chez Williams Sonoma pour l’Aventurière, Disneyland et Universel Studios pour La Petite Aventurière et la Toute Petite Aventurière (ou pour l’Aventurière telle une enfant à la découverte de Wisteria Lane!), les fabuleux Malls américains, les outlets, la chine dans les Black Hills, la rando à Arches, le concert d’orgues au Tabernacle de SLC, les Red Hot Chili Peppers sur la plage de Santa Barbara, la musique country à Cody,



activités

 

 

 

… nous avons emprunté divers moyens de locomotion : le tunnel sous la manche, l’avion, mais aussi le canoë indien, le cable car, le trolley, le cheval, le métro, l’automatique américaine (ah, le fameux premier coup de frein du pied gauche!) et nos bonnes vieilles Salomon, (ainsi qu’ une bonne vieille poussette prête à rendre l’âme pour la Toute petite Aventurière)


routes

Nous avons ramené dans nos valises une furieuse envie de retourner dans ce pays  fabuleux, chaleureux, et surprenant, et nous avons eu envie de vous faire partager notre concentré d’Amérique :


Des plages californiennes aux pistes de ski du Colorado

contrastes2

De l’imagination foisonnante et sans limite des constructeurs de Vegas aux trésors naturels de Yellowstone ou
de la quiétude des grands Parcs à l’ébullition des mégapoles trépidantes ou extravagantes comme LA

 

Nouveau dossier3


Des déserts de l’Utah aux plaines, vallées et prairies verdoyantes du Montana, du Wyoming, et du Dakota

 

Nouveau dossier2


Des cow boys du Wyoming, du Nebraska et du Montana aux surfeurs californiens

contrastes1


Des villes de la conquête de l’ouest  entre rodéos et saloons aux bodybuildés de Venice Beach



Nouveau dossier4 

 

Du puritanisme de certains états comme le Nebraska et le Wyoming au libéralisme de Vegas

Nouveau dossier1

Une simple photo ne pourra délivrer la beauté exceptionnelle de tel ou tel panorama naturel, la féerie des couleurs changeantes selon le moment de la journée, mais j’espère quand même que vous pourrez y retrouver l’émerveillement, la sérénité ou encore le saisissement dont nous avons été pris en les découvrant.
Pas une seule fois nous nous sommes sentis menacés (même pas à Venice Beach, le soir, devant les vendeurs d’herbe qui fait rire, en blouse blanche, déclamant les bienfaits thérapeutiques de leur plante médicinale, même quand on nous a parlé de l‘affaire DSK à SF) pas une fois nous ne nous sommes sentis jugés (à part par le couple de français à Yellowstone : si vous lisez ce passage, chers amis, oui, vous avez été les seuls en 4 semaines à vous retourner lorsque La Toute Petite Aventurière a renversé son assiette sur la magnifique moquette du resto, feutré dans lequel nous avons eu la bonne idée de nous arrêter), pas une seule fois on nous a dévisagés (pourtant il y avait de quoi, j’avais décidé qu’on allait prendre dans nos valises toutes les fringues qui ne nous convenaient plus et que ce serait par là même l’ occasion d’en racheter. Il faut dire que c’était parfois « coloré »)
Nous nous sommes abreuvés dans une oasis de plénitude et ça nous permettra de repartir pour un long voyage d’un an dans le désert. Arrêtez, je vous entends rire de mes talents de poétesse. Qui a dit qu’ Aventurière ne rimait pas avec poétesse? OK! Ce n’était pas terrible! Nous avons surtout partagé des moments en famille. Des moments incroyables, inoubliables. Inoubliables, pour la TPA, ce n’est pas sûr, d’où en partie ce blog ;-)

Alors pour ceux qui sont encore là, qui ont eu le courage de rester, je vais dérouler notre voyage, jour après jour, et je terminerai par quelques photos insolites (le meilleur pour la fin, pour vous tenir en haleine pour vous encourager à rester : je suis payée au nombre de visiteurs, si par la même occasion, vous pouviez rameuter vos potes sur Facebook, je suis preneuse ;-)


Las Vegas


Après 10H00 de vol et un départ de Londres sous le brouillard, nous sommes happés par une chaleur écrasante. Il est 14H00. Nous rejoignons notre hôtel (l’Excallibur car pour la Petite Aventurière, c’est un château de princesse) et décidons de le « visiter ». Oui, les hôtels à Vegas se visitent! Nous nous couchons tôt (en France, il est 4H00 du matin, dur dur!)
Après quelques heures de sommeil, Petite Aventurière et Toute Petite Aventurière se réveillent. Elles ont la patate! Nous décidons de sortir et d’arpenter le Strip pour voir le soleil se lever car il est 4H00 du matin, et cette fois ce n’est plus l’heure française, c’est l’heure locale! On cherche des doughnuts, mais il est trop tôt pour en trouver, hein, mon Aventurier! ;-)
C’est une ville hors du commun : les casinos gigantesques, des hôtels à 6000 chambres, et 50 étages, des spectacles extraordinaires, l’architecture sans limite qui nous a permis d’admirer la Tour Eiffel, la Place Saint Marc, Le Colisée, La Statue de la Liberté, le lac de Côme, Le sphinx de Louxor, Venise, La foret de Brocéliande, un volcan entrant en éruption toutes les heures…
Nous profitons de l’un des nombreux buffets à notre hôtel, récupérons notre voiture, et quelques coups de freins violents plus tard, nous stoppons (net!) devant l’attraction que nous avions repérée la veille. Se prendre pour Gill Grissom et Catherine Willows dans l’une des enquêtes de Experts. Sœurette, j’ai dit bonjour de ta part à Warrick! (J’ai pécho son téléphone, je te le filerai ;-)) Nous découvrons tous les 2 qui est l’assassin de nos 2 affaires, et obtenons le sésame : la Green Card d’enquêteur du CSI de Las Vegas!
Après ces émotions, nous filons au musée M&M’s, et là une véritable histoire d’amour commence entre ces quelques grammes de douceur et nous. (Si vous avez suivi depuis le début, ces quelques grammes de douceur sont devenus un certain nombre de kilos : on a fait le total une fois rentrés, sinon, on se serait arrêtés à 7,3 kgs!)
 Nous rentrons.




vegas

 

Williams


Nous quittons Vegas et le Nevada pour une première incursion en Arizona. On s’arrête dans un relais routier typique. Comment dire, vraiment typique, avec la serveuse tatouée, les sièges en skaï et les routiers.
On continue sur Williams. On emprunte la route 66. En 1926, elle fut la toute première route à 2 voies des USA reliant Chicago à Santa Monica. C’est non seulement la « Mother road » des raisins de la colère, mais aussi la route des pionniers ou encore la « Main Street of America ». En 100 bornes sur l'historique Route 66, nous avons croisé 0 voiture, 0 moto.

williams


Grand Canyon

C’est la première « attaque » des parcs nationaux sur nos rétines. Il n’y a qu’un seul mot : « Waouh, la vache! » Le Grand Canyon est considéré comme l’une des 7 merveilles du monde. Il n’a pas volé ce titre. Mais nous étions loins de nous douter de ce qui nous restait à voir. C'est une succession de pics, méandres et strates où 1500 m plus bas serpente le Colorado. Les couleurs changeantes propres à chaque zone et sa taille démesurée en font un spectacle à couper le souffle. C’est un résumé de l’histoire de la terre.
grand canyon



Parc National des Wupatki


Réserve des Hopi, paysage volcanique
On découvre des vestiges d’habitations troglodytes à 3000 m d’altitude. Là, nous rencontrons une famille dont la mère, émue, nous raconte qu'elle a visité le parc il y a 15 ans de cela et que le spectacle était toujours aussi saisissant!




wupatki

 

Monument Valley


Nous plantons la tente. Il fait une chaleur étouffante (il faut dire qu’on dort à 4 dans une tente de 2) Nous passons la tête au dehors afin de trouver de l’air. Et là, nous apercevons l’un de mes souvenirs préférés d’Aventurière : un ballet d’étoiles filantes dans le ciel pur de Monument Valley. Nous nous endormons à la belle étoile.
Toujours en décalage horaire, nous nous réveillons tôt et partons voir le soleil se lever sur Monument Valley. A la vue de ce spectacle, je me dis que je vais finir par devenir matinale. Heu, bon, maintenant que je suis rentrée, je peux changer d’avis? Les couleurs sont extraordinaires.
Le site est administré par les indiens Navajos depuis 1958. Il s’agit d’une plaine désertique hérissée de monolithes de grès rouge qui a donné lieu à des décors de westerns sous l’impulsion de John Ford.
L’occasion de manger navajo.

 

grand canyon

 

Canyonlands
Sur la route pour Arches, on découvre un parc National moins connu que Grand Canyon mais tout aussi époustouflant : Canyonlands.
Des canyons, des falaises, des arches, des mesas, des needles, qui se jettent dans le Colorado.
La promenade le long de la faille nous révèle des points de vues plus époustouflants les uns que les autres. Il s’agit d’un parc encore plus préservé que les autres car moins connu.


Moab, Parc National de Arches
Situé à 1800 m d’altitude, sur le plateau désertique du Colorado , il s’agit de l’une des plus grandes concentrations d’arches naturelles en grés (environ 2000) dues à l’érosion. Ses nuances de roses, oranges et rouges sont absolument fabuleuses.
L’occasion de faire notre cinéma : on amis nos pieds dans ceux de Susan Sarandon et Geena Davis (ou sœurette d’Aventurière et sa fidèle Coéquipière, Thelma et Louise) Bon, je n’y ai pas vu Brad, qui a pourtant été lancé par ce film. Il existe à Moab une qualité de vie et une manière de vivre extraordinaire : c'est une ville très sport, nature, bio. Les gens y cultivent la "coolitude".

moab arches



Denver
Nous traversons les Rocheuses. Apercevons les pistes de ski de Wells et Aspen.
Avant d’arriver sur Denver pour visiter la maison de Molly Brown, l’une des rares rescapées du Titanic, qui avait fait fortune lors de la ruée vers l’or.
La ville a connu un essor extraordinaire car au 19eme, c’était une étape incontournable des pionniers.

denver

 

 

Cheyenne
Nous assistons aux Cheyenne Frontier Days  le plus grand rodéo du monde organisé, chaque année depuis 1897. Le spectacle de chevaux sauvages nous a laissé sans voix : une dizaine de chevaux que des équipes doivent monter pour leur faire faire un tour de piste... les amateurs d'équitation y verront ce qu'il faut y voir

.IMG_2819

 

Mont Rushmore

Il s’agit d’une paroi de granit à 1700 m de haut sculptée à l’effigie des 4 présidents Washington, Lincoln, Roosevelt et Jefferson.
L’occasion de faire notre cinéma encore une fois : on a mis nos pieds dans ceux de Cary Grant et Eva Marie Saint dans « La mort aux trousses » ou dans ceux des petits hommes verts de « Mars Attacks »!
Mais avant, nous passons dans un village et nous nous arrêtons dans un « Antiques ». Et là je découvre un joyeux bazar sans nom : moto, bison empaillé, verres, glacière Coca des années 50 (je l’aurais bien ramenée, mais 120 dollars ça fait un peu chero le surplus de bagage), mais j’ai quand même trouvé mon bonheur : une vieille plaque d’immatriculation du Dakota, un panneau d’accueil, mais surtout un ancien sac à farine en lin estampillé « South Dakota » qui deviendra bientôt un coussin pour les après midi d’hiver devant la télé. Nous traversons les Black Hills dans la Bighorn National Forest et nous découvrons une région qui aurait mérité un arrêt plus long.
Sur la route, nous voyons le Crazy Horse Mémorial :  une sculpture qui représente Crazy Horse, un chef sioux, à cheval qui pointe l’horizon du doigt.  Elle devrait devenir à son achèvement le plus grand monument sculpté du monde. Les têtes de présidents mesurent 18 mètres de haut. Rien que le visage de Crazy Horse devrait en mesurer 27! Attendons  de voir…


rushmore black hills

 

 

Fort Laramie
Centre d’échange et de vente de fourrure de castors. Il s’agissait aussi d’une étape du Pony Express.


laramie

 

 

Buffalo
Nous avons logé dans un ranch, toujours en activité où nous avons rencontré au cœur des paysages grandioses du Wyoming une famille chaleureuse, loin du stress, de la précipitation. On n’avait pas de TV.
L’Aventurier s’adonne à son loisir préféré : l’équitation. Kristin, notre hôtesse a organisé pour lui une séance avec Bob, l’un des tous premiers chuchoteurs. Ils ont ramené le bétail ensemble, parlé équitation pendant des heures. L’aventurier a ainsi pu découvrir l’ouest américain comme ce célèbre « cow boy solitaire », loin des sentiers battus.
J’ai quant à moi participé à la County Fair des FFA de Buffalo. FFA. Kézako? Les Future Farmers of America. Des concours à l'américaine : la meilleure confiture, la meilleure cuturière, le plus beau boutis, le plus joli livre de Scrap,...
Et puis cette étape c’est aussi la cuisine de Barbara : les barbecues cow boys, les Chamallow grillés, les pancakes à la myrtille (bouh hou, les pancakes à la myrtille!!)

 

buffalo

 

 

Cody
La ville fondée par Buffalo Bill et de la country à gogo.

cody

 

Yellowstone

Inscrit au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est le premier des parcs nationaux, reconnu en 1852. Son territoire est grand comme la Corse.
Grandeur, émerveillement, saisissement sont les maitres mots.
On a admiré différents phénomènes géothermiques : fumerolles, geysers, des sources thermales, mais aussi cascades, une faune incroyable, des forêts, des rivières, lacs… un spectacle grandiose.
Nous fêtons notre 11ème anniversaire ce mariage …

 

yellowstone

 

Grand Teton
Il s’agit d’un parc national entouré des cimes granitiques des Grands Tetons qui avoisinent les 4000 m d’altitude. Nous naviguons, à bord d’un canoë d’indien sur les eaux limpides du lac glaciaire.
Mais avant nous sommes passés par Jackson Hole, petite ville typique du Far West, aux maisons en bois, et station de ski réputée.
Les Tetons offrent des points de vue spectaculaires. On pourrait rester des heures à admirer les pics qui se découpent des glaciers, le bleu intense du lac, la rivière Snake, le gris bleuté des montagnes.
Nous dormons dans une cabane de trappeur, avec un feu de bois pour nous réchauffer. Encore une occasion de griller des Chamallow, et de découvrir les Campfire Songs.
Le lendemain L’Aventurier sort chercher du bois pour rallumer le poêle et tombe nez à nez avec des cerfs qui venaient manger les baies autour des cabanes.
Le petit déj de trappeur nous fait nous lever : œuf au plat, saucisse.


grand teton

 

 

Salt Lake City
Capitale de l’Utah, ville fondée par les mormons en 1847.
Nous avons visité le Temple Square, guidés par Sister Burns. Nous avons aussi assisté au concert d’orgues au Tabernacle.
Sister Burns nous invite à remplir un questionnaire, afin d’envoyer l’un des nombreux missionnaires mormons en France prêcher la bonne parole. Evidemment nous n’avons pas donné notre adresse mais celle de l’une de nos connaissances.  Alors? Lequel d’entre vous a eu la chance d’entendre la bonne parole mormone? Quoi? Personne ne répond? Vous n’avez donc pas lu ce blog jusqu’au bout…  Aurions-nous eu raison de donner votre adresse?
Jusque là, notre voyage était placé sous le signe de la nature, de campings, des grands parcs, et des routes désertiques,, mais après 2 semaines et demie je re découvre la civilisation et les OUTLETS!!!!!
Ralph Lauren, Burberry, Hillfiger, Crocs, Converse, Levi’s, Max Azria, … Aïe aïe aïe!!!
Avec la Petite Aventurière nous avons cherché et trouvé la trace de nos ancêtres ( dont l’arrière arrière arrière arrière grand père de PA et de TPA, Jules, cordonnier de son état, qui a pris en épousailles Adeline en juin 1857)


slc

 

 

 

San Francisco
Nous traversons et nous arrêtons dans la Napa Valley, pour vérifier que le vin Californien est aussi bon qu’à Bordeaux. 
Nous arrivons sous le brouillard (pas celui qui est dû au Cabernet ou au Chardonnay, mais bien celui de l‘entrée maritime). Il ne se lèvera quasiment pas pendant notre séjour.
Nous parcourons les 3kms du fameux Golden Gate, ce pont suspendu à 67 m, l’un des emblèmes de SF.
Nous logeons dans Chinatown.
Nous descendons Lombard Street, la rue la plus sinueuse du monde : 27% de déclivité, 10 virages en épingle à cheveux pour ? de long.
Et là nouvel impact sur ma rétine : les Painted Ladies sur Alamo Square! Nous y sommes allés 2 fois : de nuit et de jour.
Petit tour rapide de nos visites : Coït Tower, Chinatown, Japantown, Union Square, les docks,
Nous empruntons le câble car, seul système mobile du monde à être classé monument historique. Il ne possède pas de moteur, il est juste tracté par des câbles en mouvement le long des rails.
Un bémol dans l’organisation : ne pas avoir pu visiter Alcatraz!!!!


sf

 

 

Big Sur

nous passons la nuit dans une Beach house et nous nous réveillons avec l’océan Pacifique nord.

big sur

 



Los Angeles
Après une halte à "Santa Barbaraaaaaaaaaaaaaa, je ne sais pas , pourquoi j'ai le mal de viiiiiiiiivre, Santa Barbara tu me diraaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaaas" où nous avons croisé Cruz Castillo qui a pas mal vieilli, nous arrivons à Los Angeles. Beaucoup, beaucoup de monde. Ce qui tranche radicalement avec les 3 semaines et demie qui viennent de passer.
En vrac, on termine d’user nos vieilles Salomon en arpentant Malibu (superbe plage dorée), Vénice Beach (berceau du mouvement hippie et du surf), Santa Monica (où s‘arrête la Route 66), Beverly Hill (j’ai cherché la maison de George, il m’avait invitée à boire un caf, mais il était en tournage alors je me suis rabattue sur le manoir de Play Boy mais j‘ai été refoulée à l‘entrée : mon bonnet ne correspondait pas), Walk of Fame (Ah, Shreck!!!) Melrose, UCLA (rien que pour les bâtiments, je reprendrais bien mes études!) Disneyland, Universal Studios

la

 

 


Las Vegas


Le temps de renouveler nos vœux (symboliquement, hein! je vous vois, les anciens de Lille, en train de vous dire, on était pas invités? ceci dit j’avais embarqué mon voile de mariée, la cravate de marié de l’Aventurier, des robes blanches, et zou! à l’autel puis à l’hôtel le Mirage pour la nuit de noce!), nous claquons nos derniers dollars (2!) dans les machines à sous, allons nous laver dans la piscine, allons faire coucou aux fauves et aux dauphins de notre hôtel et direction Londres!
9H00 plus tard, notre aventure se termine avec le London Bridge, le quai 9 ¾ et les canapés trop moelleux du Starbucks! (Buckingham, après 9H00 de vol, ça nous paraissait à l’autre bout du monde, Lisbeth, désolés, notre visite fera l’objet d’une prochaine aventure)

Vous  êtes encore là? Félicitations!!!



Posté par l aventuriere à 02:06 - Commentaires [3] - Permalien [#]


Commentaires sur Aventure : n.f. (lat. adventura, choses qui

    WAOUH !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Trop méga génial cette aventure.
    Merci,merci de m'avoir fait voyager avec vous.
    Je suis restée jusqu'au bout et tu sais quoi???
    J'en prendrai bien encore un p'tit bout de chemin.
    Je t'embrasse.
    A très bientôt.
    C'BO
    PS: pour l'adresse pô d'inquiètude je les inviterai avec moi au parcours Alpha

    Posté par Béatrice, 09 novembre 2011 à 21:14 | | Répondre
  • Bo ben dis donc pas facile de récupérer le nom de ton mail hein... Merci à Johanna qui vient de faire un article hihi... Je t'embrasse et à très vite...

    Posté par Aude, 13 novembre 2011 à 07:45 | | Répondre
  • Je n'étais pas sûre d'être sur le bon blog qd j'ai lu que l'aventuriére avait 20 min de retard le plus gd jour de sa vie alors là j'ai sû que j'étais au bon endroit!!! Mais il me semble que c'était plus que ça!!!!!! MDR
    Allez, je vais continuer ma lecture! Biz

    Posté par cat, 04 décembre 2011 à 21:46 | | Répondre
Nouveau commentaire